logo Parc National des Pyrénées

Le Parc National des Pyrénées

Le Parc a été créé le 23 mars 1967, il comprend 457 km² en zone centrale et 2063 km² en zone périphérique. Il se situe à une altitude comprise entre 1 067 et 3 298 mètres.

Le Parc National est un territoire unique, pourvu d’un patrimoine naturel exceptionnel. Il s’articule en deux zones :

  • La zone centrale, quasiment inhabitée, objet d’une protection renforcée. C’est là que se concentrent les paysages les plus spectaculaires.
  • La zone périphérique, sorte de « pré-parc » en lisière de la zone centrale. Elle compte 86 communes et 40 000 habitants. Destinée à la mise en valeur de ses richesses naturelles, culturelles et économiques.

Le Parc National des Pyrénées, frontalier du Parc National espagnol d’Ordesa et du Mont-perdu, s’étend d’Est en Ouest sur plus de 100 km entre les hautes vallées d’Aure et d’Aspe. Composé de roches sédimentaires et cristallines, façonné par les glaciers et l’érosion, le Parc National offre au public de somptueux paysages constitués d’une multitude de lacs, de gorges impénétrables, de cirques aux immenses falaises et cascades vertigineuses tels que le Vignemale ou bien encore le BalaĂŻtous.

Mais le Parc National est surtout doté d’une flore et d’une faune exceptionnellement riches : pour ne citer que quelques animaux parmi les plus grands, on peut trouver l’aigle royal, le grand tétras, le lagopède, le desman, la marmotte, l’isard, le crapaud accoucheur… Vous serez surpris par la diversité et le changement d’aspect de la végétation suivant l’altitude. Le randonneur découvrira aussi les plantes endémiques pyrénéennes telles que le vélar des Pyrénées, le saxifrage aquatique, la ramonde des Pyrénées, le lis des Pyrénées.

Parc National des Pyrénées

Le Parc en quelques chiffres :

    Le parc comprend :
  • 350 km de sentiers balisés.
  • 118 lacs dans lesquels on compte 571 espèces d’algues.
  • Flore : 80 espèces endémiques et 80 sub-endémiques.
  • Mammifères : 42 espèces sur 110 continentales que compte la France.
  • Les Ours : 5 au minimum à 8 / Les isards : plus de 6000
  • L’avifaune : 157 espèces nicheuses
  • Les rapaces (effectifs en zones centrale et périphérique) : 10 à 12 couples de gypaètes barbus, 220 à 250 couples de vautours fauves, 25 à 27 couples de percnoptères d’Egypte, 25 à 30 couples d’aigles royaux.

Le rôle du Parc :

Préserver la biodiversité, les paysages et les sites, accueillir le public pour qu’il profite de ce patrimoine en le respectant, concilier protection de la nature et activités pastorales, forestières et touristiques, contribuer au développement durable des vallées, tels sont les objectifs du Parc National.

Réglementation du Parc :

Un Parc National est un territoire naturel, ouvert à tous, mais soumis à une réglementation qui relève d’un code de bonne conduite.

  • Pas de chien, même tenu en laisse, pour la tranquillité des animaux sauvages et domestiques.
  • Ni cueillette, ni prélèvement, animaux, plantes, minéraux et fossiles appartiennent aux paysages.
  • Pas d’armes, ici tous les animaux sont protégés.
  • Pas de déchets, pour conserver la nature propre.
  • Pas de feu, pour éviter les incendies et dégradations du sol
  • Pas de camping, pour préserver la beauté des sites et éviter les pollutions.
  • Bivouac réglementé, petite tente montée la nuit ou en cas d’intempéries, installée à plus d’une heure de marche de tout accès motorisé, démontée dès le matin.
  • Attention : le caravaning ou les camping-cars sont également interdits sur les routes et parkings pénétrant dans le parc.
  • Pas de véhicules, cet espace se découvre à pied, circulation interdite en dehors des voies autorisées.
  • (y compris en VTT)
  • Ni bruit, ni dérangement, pour la quiétude de tous.
  • Pas de parapente ou autre sport aérien. Le survol à moins de 1000m du sol est interdit pour le tranquillité de la faune sauvage.
chien interdit fleur interdit carabine interdit feu interdit caravane interdit
tente interdit voiture interdit klaxon interdit parapente interdit

Marcher, randonner, escalader, plusieurs possibilités :

  • des sentiers tracés ou balisés permettant de rayonner dans toutes les vallées du parc.
  • des itinéraires, traversant la chaĂ®ne pyrénéenne et le parc national : Le GR10, accessible à tous bons marcheurs, La Haute Randonnée Pyrénéenne, réservée aux randonneurs ayant une bonne expérience de la montagne.
  • des sorties à la journée encadrées :
    • par des gardes-moniteurs du parc national en été, se renseigner dans les Maisons du parc national de chaque vallée.
    • par l’association des amis du parc : 32, rue Samonzet – 64000 PAU – Tél. : 05 59 27 15 30
    • par les guides de haute montagne et les accompagnateurs, pour faire de l’escalade ou de la randonnée sous la conduite de professionnels. Certains accompagnateurs de montagne proposent des produits labellisés par le Parc National et vous offriront une découverte enrichissante du milieu naturel et humain pyrénéen.
  • pour les scolaires :
    • un centre permanent d’initiation à l’environnement : 5 chemin du Vallon de Salut BP 123 –65201 Bagnères-de-Bigorre Tél. : 05 62 95 49 67
    • un centre permanent de classes de découverte : école Jean Bourdette, rue Montjoie – 65400 Argelès-Gazost Tél. : 05 62 97 26 03 ou 65400 Estaing Tél. : 05 62 97 21 51
      Centre de Peyranère en Vallée d’Aspe : Tél : 05.59.36.01.05
Parc National des Pyrénées

Pêcher :

Truites fario ou arc en ciel, saumons de fontaine, cristivomers, ombles chevaliers, abondent dans les eaux vives et pures des altitudes pyrénéennes. La pêche est autorisée dans le Parc National. Il est nécessaire de se munir d’un permis (possibilité d’acquisition sur place : bureaux de pêche, ou magasins d’articles de pêche).

Ouverte de mars à septembre, la pêche est réglementée avec précision. Se procurer le document complet d’information auprès de la Fédération pour la pêche et la protection des milieux aquatiques des Hautes-Pyrénées – 20 bd du 8 mai 1945 65000 Tarbes - Tél. : 05 62 34 00 36 Ou de la Fédération pour la pêche et la protection des milieux aquatiques des Pyrénées-Atlantiques 12 bd Hauterive 64000 Pau Tél. : 05 59 84 98 50

Parc National des Pyrénées

Les refuges :

Autrefois simples abris d’altitude pouvant servir de camps de base aux alpinistes, ils sont devenus aujourd’hui la halte d’une étape de traversée du parc national pour les randonneurs confirmés.

Ouverts à tous, les refuges ne sont pas des hôtels mais des hébergements aux conditions plus rustiques.

Ils sont tenus en été par des gardiens qui ont choisi cette existence particulière quelques mois par an, coupés des vallées, mais au coeur de la nature.

Dans un refuge, quelques règles de vie commune s’imposent : respect des autres, des horaires et du silence, rangement, propreté…

En les suivant, vous profiterez au maximum de votre passage et votre « montée au refuge » restera parmi vos meilleurs souvenirs montagnards.

Les services :

  • hébergement pour la nuit, qui demeure leur vocation principale
  • restauration pour les refuges gardés
  • informations sur la montagne : météo, itinéraires…
  • alerte des services de secours

Les refuges offrent un couchage en dortoirs de grande capacité. Les plus modernes disposent de modules de taille plus réduite. Seuls sont fournis les matelas et couvertures.

Pour ceux qui ne désirent pas prendre le repas proposé par le gardien, une salle hors sac est prévue. Les équipements sanitaires sont rustiques.

Ils ne sont gardés en général que l’été. En hiver, une partie reste ouverte et peut servir d’abri uniquement.

Pour en savoir plus :

www.parc-pyrenees.com

votre contact en Vallée d'Aspe à Bedous : 05.59.34.70.87 (secteur)

Maison du Parc National à Etsaut : information sur les randonnées, les refuges, la réglementation du parc national, exposition sur la grande faune pyrénéenne.


mouton